Projet d’établissement

LE PROJET D’ETABLISSEMENT

Avant-propos :

Le projet d’établissement est un texte qui décrit concrètement ce que l’équipe éducative de l’établissement entend mettre en œuvre pour réaliser les projets éducatif et pédagogique du pouvoir organisateur.

Le projet d’établissement : Quoi ? Qui ? Quels objectifs spécifiques ? Quelle organisation ?

 

Notre politique d’apprentissage :

– Ce que nous voulons :
° Amener tous les enfants à s’approprier des savoirs, à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.

– Ce que nous poursuivons :
° Promouvoir la réussite de chacun.
° Créer un cadre de vie et d’apprentissage heureux et épanouissant.

– Ce que nous faisons :
Nous nous efforçons d’organiser notre semaine afin que soient réparties, de manière originale, et en conformité avec les prescrits des socles de compétences et des programmes, les activités intellectuelles, socio-culturelles et sportives en tenant compte des rythmes de vie des enfants.

Ce cheminement se fera en permanence dans la perspective du développement de l’éducation des enfants qui nous sont confiés et principalement des valeurs :

– de respect de soi et des autres ;
– de l’acceptation de chacun tel qu’il est ;
– du sens de l’effort ;
– de service et d’écoute des autres,
– du respect des biens et de son environnement.

 

1. Par quels moyens comptons-nous arriver aux buts définis plus haut et offrir le cadre le plus épanouissant pour nos enfants?

 

Voici quelles sont nos méthodes au quotidien…

1. Notre établissement

Une équipe dynamique et motivée accueille vos enfants dans une implantation dont une partie a été entièrement restaurée à caractère rural nichée au coeur du village de Durnal.

 

2. Nos valeurs

3. Nos pratiques pédagogiques

Nous articulons nos pratiques pédagogiques autour des objectifs pédagogiques et éducatifs du Pouvoir Organisateur.

Que cible-t-on pour chacun de ces objectifs ?

  • –  La confiance en soi et le développement de la personne.
  • –  La maitrise des compétences et l’appropriation des savoirs.
  • –  La citoyenneté responsable.
  • –  L’égalité des chances.

Comment les mettons-nous en application dans nos classes ?

Nous développons les différentes disciplines :
Français, Mathématique, Eveil historique et géographique, Eveil scientifique et technologique, Eveil artistique, Education physique, les Langues.

… En utilisant ces différentes méthodes :

La pédagogie active où l’enfant est acteur de ses apprentissages, où l’autonomie est mise en avant. Elle est source de progression et d’évolution. L’enfant travaille par essai-erreur.

La pédagogie différenciée est développée par diverses méthodes adaptées. Des outils, des processus et des consignes pour amener les enfants à acquérir les apprentissages (les socles de compétences) selon leur niveau et à leur rythme.

La pédagogie par projet qui permet de générer des apprentissages à travers la réalisation d’une production concrète.

La continuité des apprentissages par la concertation des enseignants et la remise du matériel et des référents des enfants dans la classe suivante.

 

Articulation pratique/théorie.

Par l’observation, la recherche, la manipulation, l’expérimentation, le jeu, l’enfant est amené à effectuer des apprentissages et acquérir des compétences (Socles de Compétences) au départ de situations mobilisatrices, de situation problèmes ou lors de thèmes, de projets.

Equilibre travail individuel et collectif.

 

Différentes pratiques pédagogiques

-Les enfants peuvent effectuer leurs apprentissages en travail individuel, collectif, groupes de besoin et/ou de niveaux, leçons frontales, ateliers, projet pédagogique, différenciation, remédiation, …

-Certaines classes sont organisées en verticalité.-Travail en cycle 5/8 en fonction des projets

-Travail interclasses

 

Les évaluations.

-Test/observation effectués par le PMS (à la demande des parents ou des enseignants) + en fin de 3e maternelle.

-Mise en place de dossiers d’élèves.

-Des évaluations formatives : en cours d’activité pour situer l’enfant dans son apprentissage afin d’apporter des remédiations. Elles peuvent également amener l’enfant à identifier son erreur et à y remédier.

-Des évaluations sommatives sous forme de contrôles ont lieux de façon régulière dont les notes se trouvent dans le bulletin.

-Evaluations externes en P2/P5 (non certificatives).

-Evaluations certificatives du CECP en fin de 2e et de 4e.

-Evaluations certificatives visant à l’obtention du CEB (P6).

 

4. L’intégration des élèves à besoin spécifiques

Notre équipe, en fonction des demandes d’intégration à venir, évaluera, au cas par cas, la pertinence de celles-ci.
En effet, il s’agira d’encourager et de favoriser l’accueil d’élèves porteurs d’un handicap dans le respect de leur(s) différence(s).

 

 

5. Modalité d’organisation de l’année complémentaire

Chaque enfant de l’école a un « PIA » (plan individuel d’apprentissage) dans lequel on inscrit différentes informations permettant aux titulaires de connaitre le parcours scolaire, le suivi thérapeutique, les forces, les faiblesses.

En fonction de cette fiche et pour permettre aux enfants en difficulté de profiter au maximum de l’année complémentaire (la 3e dans un cycle de 2 ans), différentes stratégies sont mises en place :

  • –  l’année en cycle ou un retour, pour certains cours, dans l’année inférieure ;
  • –  une attention plus soutenue ;
  • –  contacts réguliers avec les parents et des spécialistes du développement de l’enfant;
  • –  variété des cours d’un enseignant d’une année à l’autre ;
  • –  la valorisation de ses efforts (système de parrainage : lui donnerl’opportunité de  transmettre ses savoirs aux autres) .

6. Passage du primaire au secondaire

Dans les classes de 5e et 6e primaires

  • –  Continuité dans le développement de l’autonomie des élèves et leur prise en charge de
    leurs apprentissages.
  • –  Mise en œuvre d’une méthode de travail.
  • –  Apprendre à travailler seul.
  • –  Gérer son journal de classe de semaine en semaine
  • –  Rechercher individuellement des documents pour un travail précis
  • –  Synthétiser individuellement un travail.
  • –  Apprendre à noter l’essentiel (Mind map / mots-clés)
  • –  Travailler en groupe.
  • –  Avoir plusieurs intervenants pour faciliter le passage en secondaire où es professeurs
    changent presque toutes les heures.

Avec les parents:

  • – Donner des moyens de s’informer pour les établissements de la région.
  • –  Assister aux journées portes ouvertes

 

7. Mesures favorisant la communication entre l’élève, les parents et le personnel enseignant

o Rencontre parents/enseignants: plénière en septembre, particulière en cours d’année ou à la demande de l’une ou l’autre partie.

o Rencontre informelle enseignants /parents/association de parents en septembre.

o Rencontres parents/enseignants / autres professionnels pour les enfants à besoins spécifiques.

o Travail en équipe : enfant/enseignant/parents/P.M.S.

o Logopède à la demande + cahier de communication (lien logopède/parents/école).

o Bulletin, outil de communication des résultats obtenus en primaire.
o Farde de communication et cahier de vie en maternelle.
o Organisation de rencontres autour de projets d’école vécus durant toute uneannée scolaire : fête, spectacle…

o Présentation d’expositions, de projets réalisés avec et par les enfants dans un endroit accessible à tous.

o Site internet de l’école

 

8. L’éducation à la citoyenneté

L’école a conscience qu’elle prépare l’enfant à devenir un citoyen responsable.

Elle veille à l’y sensibiliser : commémorations diverses, opération école propre, village propre, Meuse propre…, respect des personnes, du matériel et de l’environnement (charte de classe, charte de réfectoire, diminution et tri des déchets), conseil de classe, travail avec le centre de santé (hygiène dentaire, poux…), collaboration étroite avec le centre P.M.S…

Proposition de 2 séjours pédagogiques avec nuités (en primaire) pour améliroer le « vivre ensemble ».

Projets divers comme « Globuline » qui essaye de lutter contre la violence dans la cour de récré en développant des jeux de coopération.

La mise en place de conseils de classe, de cercles de paroles.

 

9. L’accès aux médias

L’école donne aux enfants l’occasion d’accéder aux médias :

  • revues pédagogiques destinées aux enfants ;
  • proposition du JDE au 4e cycle ;
  • utilisation de l’espace informatique avec accès à Internet quand nécessaire ;
  • utilisation du projecteur multimédia (tableau interactif), du lecteur DVDpour le visionnage d’émissions, de reportages… ;

10. Activités culturelles et sportives

L’école garde pour objectifs:

 

a) d’assurer un développement corporel harmonieux en pratiquant différentes activités   physiques régulières dès la maternelle et en primaire :

 

– psychomotricité en maternelle
– natation de la 1ère à la 6e primaires
– gymnastique
– jeux (playform cour de récré)
– jeux coopératifs (cour de récré /Asbl Globuline)

 

b) d’assurer un développement corporel harmonieux en pratiquant différentes activités physiques ponctuelles:

– journée sportive à la salle du Maka

– séjour pédagogique : classes de neige / vertes ou de mer

 

c) de promouvoir l’ouverture à la culture : ouvrir l’école sur le monde extérieur en attisant la curiosité et l’esprit critique :

– théâtre/spectacle

– visite de musées

–  visite de la bibliothèque (projet « Mangelivres tous les deux ans en 5e et 6e P)

– excursions
– classes de neige

– classes vertes ou classes de mer

 

11. Protection de l’environnement, de la nature et développement durable

  • –  Gestion des déchets et des emballages en pratiquant le tri sélectif;
  • –  Récolte de piles (BEBAT)
  • –  Réduction cohérente des déchets;
  • –  participation à l’action «commune propre, Meuse propre »…

 

12. Des habitudes alimentaires saines

Dès la maternelle, outre les différentes leçons d’éducation physique obligatoires, l’école met en place différentes actions favorisant un développement corporel harmonieux :

 

-gourdes fortement préconisées, bouteilles en plastique contenant de l’eau ou du jus de fruits, utilisation de l’eau du robinet.

-interdiction aux berlingots et aux canettes à l’école.

-pas de collation à la récréation de l’après-midi (mais bien à la garderie après 16h)

-journées du fruit.

 

 

 

Notre implantation a un projet spécifique qui sera travaillé durant les trois années à venir.
(Le projet étant évolutif, des adaptations peuvent être proposées pour réajuster et affiner son développement.)